Aretaon sp « Palawan » P.S.G. N° 329 (Philippines)

IMG_4583.JPG
Femelle fraîchement adulte Aretaon sp « Palawan »

Heteropteryx dilatata P.S.G. N° 18 (Malaisie)

IMG_6596.JPG
Femelle adulte Heteropteryx dilatata

Centrophasma hadrillum spinocephalum « Bako » (Sarawak)

IMG_6724.JPG
Mâle adulte
IMG_7053.JPG
Femelle adulte

Myronides sp « Peleng » P.S.G. N°343 (Sulawesi)

Orthomeria kangi « Benguet »

Orthomeria kangi « Benguet »

Réalisation 15/10/16

Intro : Espèce introduite depuis peu en élevage, elle a su rapidement se faire une place dans nos élevages de par sa simplicité, sa beauté et la rapidité de son cycle.

Pays d’origine : Philippines

Description :

– Oeufs : Arrondi, ressemble à une lentille, taille 3×2 mm. Marron foncé avec un anneau jaunâtre qui fait le tour de l’œuf et relie l’opercule par chacun de ses pôles.

img_5071

– Jeunes : Taille à l’éclosion  environ 1 cm. Très rapide, gesticulant dans tous les sens, attention à ne pas en égarer ! Très belles couleurs, noir annelé de blanc. La première mue a lieu après une dizaine de jours

img_4374
Orthomeria kangi « Benguet » L1

– Femelle adulte : 5,5 cm, couleurs identiques au mâle excepté une coloration crème du sixième segment abdominal. Durée de croissance 2 mois et demi environ. La ponte démarre environ 2 semaines après la mue imaginale.

img_4616
Femelle adulte Orthomeria kangi « Benguet »

Une femelle pond entre 12 et 15 oeufs par semaine qu’elle laisse tomber au sol.

– Mâle adulte : 4,5 cm, ailé mais ne fait que des bonds ou planer. L’ensemble du corps et des pattes sont noirs, les ailes sont rouges et noires.

img_4565
Mâle adulte Orthomeria kangi « Benguet »

Incubation : environ 2 mois à 22°C sur sopalin légèrement humide. Le taux d’éclosion est assez élevé. Les naissances se font souvent en journée.

Alimentation : Ortie et pyracantha ; si on leur laisse le choix l’ortie est nettement préférée. Le ficus serait une plante acceptée dans la nature mais je n’ai pas testé.

Je n’ai pas essayé un élevage uniquement sur pyracantha, proposant toujours les deux, il n’est donc pas certain qu’un élevage basé uniquement sur cette plante soit viable sur le long terme.

Développement : Je démarre les jeunes en nurserie (boite braplast 5,8L) avec le couvercle grillagé et une vaporisation quotidienne. Quelques pertes sont à noter au premier stade (20% lors de ma première génération). Une fois plus grands ils sont installés dans un exo-terra avec toujours une vaporisation quotidienne.

Les mâles sont adultes en 2 mois environ, il faut une quinzaine de jours de plus pour les femelles, le tout à température ambiante (20-22°C).

Terrarium type : semi-aéré, minimum 25 cm de haut

Difficulté : 2/5 simple

Rareté : 2/5 courant

Notes : Il s’agit d’un phasme très rapide et imprévisible lorsqu’on le dérange, surtout chez les jeunes, il est alors très facile d’en perdre lors du changement de feuillage … Les accouplements sont fréquents et il arrive souvent de voir plusieurs mâles autour d’une femelle.

A noter que le sex ratio est en général en faveur des mâles dans mon élevage (environ 2 mâles pour 1 femelle)

Attention aux excès d’humidité surtout au dernier stade qui peut être fatal.

Au final, jolie petite espèce de phasme, active et dynamique, dont l’élevage ne pose pas de problème particulier si on peut leur fournir de l’ortie.