Anisomorpha buprestoides « Ocala » P.S.G. N° 12 (USA)

IMG_7360
Mâle sub-adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7464
Mâle adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7460
Mâle adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7463
Mâle adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7716
Couple adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7718
Couple adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »
IMG_7721
Couple adulte Anisomorpha buprestoides « Ocala »

Comment envoyer des œufs de phasmes ?

Envoyer des œufs de phasmes par courrier est une technique employée couramment à travers le monde.

En effet, les œufs résistent mieux à une durée de transport prolongé que des phasmes vivants, cela permettant d’envoyer à l’autre bout du monde des espèces à moindre risque.

Pour envoyer des œufs, il faut :

  • une enveloppe ( à bulle de préférence)
  • un bouchon ou un tube
  • du scotch et des ciseaux

Pour faire voyager les œufs on peut les mettre soit dans un bouchon de bouteille ( facile à trouver) soit mieux dans un petit tube qu’on peut acheter sur internet facilement.

21017686_10214082096110644_1543919853_o.jpg

Ensuite il suffit de mettre le tout dans l’enveloppe et le tour est joué !

21014611_10214082095390626_1410905676_o.jpg

De mon expérience, pour un envoi national en France la durée est en général de deux jours (timbre rouge). En revanche, pour un envoi au sein de l’UE cela met souvent plutôt 4 à 5 jours. En revanche, pour un envoi international (Etats-Unis, Russie, Indonésie …) le délai est souvent bien plus long avec des durées de 2 à 4 semaines. Cela peut poser un problème au niveau de la viabilité des œufs, car autant de temps dans des conditions souvent pas optimales (température et humidité aléatoire) peut avoir une incidence sur le taux d’éclosion. Néanmoins c’est un risque à prendre quand on veut pouvoir accéder à certaines espèces !

Je n’humidifie jamais le sopalin quand j’envoie des oeufs car le risque de moisissure est je trouve plus important que le risque que les oeufs sèchent en quelques jours.

En ce qui concerne les températures, je déconseille d’envoyer des œufs si les températures sont inférieures à 5°C. Au dessus de cette température et pour une courte période il semblerait que cela ai peu d’incidence sur le taux d’éclosion, et cela d’autant plus si les œufs ont été pondus récemment.

Dicronorrhina derbyana layardi (Tanzanie)

IMG_8547
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8546
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8549
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8555
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8556
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8559
Mâle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8551
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8552
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8554
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8550
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8375
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8374
Femelle adulte Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8380
Femelles adultes Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8378
Femelles adultes Dicronorrhina derbyana layardi avec flash faisant ressortir les reflets rougeâtres
IMG_8583
Dicronorrhina derbyana layardi mâle au premier plan, femelle au second
IMG_8584
Groupe de Dicronorrhina derbyana layardi
IMG_8582
Groupe de Dicronorrhina derbyana layardi