Ramulus sp « Togian Island » (Indonésie)

Ramulus sp « Togian Island » 

Réalisation 01/09/2018

Introduction : Espèce de phasme bâton qui aurait pu passer inaperçu si les jeunes phasmes n’abordaient pas cette coloration si atypique zébrée de noir et blanc ! Après une première tentative qui c’était soldée par un échec, plusieurs années après la deuxième tentative fut la bonne. Entre ces deux tentatives, l’espèce s’était faite très discrète dans les élevages, mais grâce à son look atypique pour un Ramulus on la voit de plus en plus chez les éleveurs.

Pays d’origine : Indonésie

Description :

– Oeufs : 6×2 mm, brun et plat (1mm), très typique pour un œuf de Ramulus tout en étant assez gros pour ce genre.

IMG_1646.JPG
Oeufs de Ramulus sp « Togian Island »

 

– Jeunes : A  la naissance environ 15 mm, intégralement zébré de blanc et de noir. Les antennes sont très courtes, 1 à 2 mm. Il va perdre petit à petit au fil des mues sa coloration zébrée pour au final obtenir sa coloration définitive une fois adulte.

IMG_3322
Jeune Ramulus sp « Togian Island »

 

– Femelle adulte : Environ 11 cm, verte plutôt mouchetée, s’estompant avec l’âge pour devenir plus verte foncée de façon uniforme. Présence de deux petites cornes sur la tête et des antennes assez courtes d’une dizaine de millimètres.

IMG_1187.JPG
Femelle adulte Ramulus sp « Togian Island »

 

– Mâle adulte : Environ 9,5 cm, la tête et le thorax sont bruns avec les jonctions noires entre le prothorax, le mésothorax et le métathorax, et un abdomen brun avec l’extrémité noire. Les pattes sont très longues par rapport au corps et fragiles. Les antennes mesurent approximativement 25 mm.

IMG_1189.JPG
Mâle adulte Ramulus sp « Togian Island »

Incubation : Environ 3 à 4 mois à une température moyenne de 22°C, avec un taux d’éclosion très satisfaisant (>75%) dans une ambiance légèrement humide. Personnellement j’incube les œufs sur papier essuie-tout mais la vermiculite ou encore la fibre de coco font aussi très bien l’affaire.

Alimentation : Ronce. Je n’ai pas testé d’autres plantes mais les framboisiers, rosiers, noisetier, chêne sont probablement acceptés.

Développement :  4 à 5 mois à une température d’environ 22°C pour obtenir les premiers mâles adultes, et environ un mois supplémentaire pour les femelles, dans une ambiance semi-aéré, ou plus aéré mais jamais confiné. Vaporiser tous les jours à tous les deux jours, de façon à laisser sécher le substrat entre les vaporisations.

Terrarium type : nurserie type braplast avec au moins une face aérée voire deux, puis exo-terra par exemple, assez grand (45 cm de hauteur n’est pas de trop, 60 cm est confortable).

Difficulté : 2/5

Rareté : 3/5

Notes :

Attention aux ambiances trop confinées notamment en fin de croissance et chez les adultes, probablement la cause de mon premier échec avec cette espèce … Probablement le plus beau Ramulus, du moins chez les jeunes, les adultes étant finalement assez classiques.

Comme tous les Ramulus, les pattes sont fragiles et les manipulations doivent rester occasionnelles et faites précautionneusement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s