Passer l’hiver quand on élève des phasmes … Winter is coming !

Face à quelles problématiques retrouvons-nous confrontés l’hiver, nous éleveurs de phasmes ?

Premièrement, cet article concerne probablement une minorité d’éleveurs. En effet, la (très) grande majorité des phasmes se nourrissant de ronce, et cette dernière étant persistante toute l’année en France sous une plus ou moins belle forme selon la rigueur de l’hiver (même si elle peut avoir moins fière allure, elle n’en reste pas moins consommable), il n’y a finalement pas de difficulté particulière.

Le problème réside en fait chez les espèces dites « food specialist », c’est à dire avec une essence de prédilection, et qui est caduque afin de ne pas nous faciliter les choses l’hiver. Je pense notamment aux Loxopsis sp « Tawau » ou aux Micadina sp « Cuc Phuong » (bien que moins vrai pour cette dernière espèce qui arrive parfois à s’habituer à la ronce), qui sont friands de chênes. Deux options : soit vous avez du chêne vert (Quercus ilex) qui est persistant et dans ce cas pas de problème, soit vous êtes dans la seconde catégorie et il va falloir alors ruser …

Heureusement, plusieurs solutions s’offrent à nous. Je conseille de les combiner, afin d’être paré à toute éventualité.

  • Congeler du feuillage : fin septembre début octobre, il est possible de couper un grand nombre de branche et de les conserver au congélateur l’hiver. Il suffit alors de ressortir les branches au fur et à mesure l’hiver. Il existe deux inconvénients à cette méthode, premièrement la place à moins d’avoir un congélateur dédié, et deuxièmement la durée de vie du branchage une fois sorti du congélateur. En effet, il n’excède pas la journée, ce qui implique de sortir du feuillage quotidiennement, et donc de voir ses réserves diminuer rapidement. C’est pourquoi je recommande de sortir tous les jours le strict minimum de feuillage, et en cas de crise, d’espacer à tous les deux jours le renouvellement de feuillage.

 

  • Faire germer des glands : deuxième option qui consiste à récolter des glands en automne, de leur offrir une « diapause accélérée » au réfrigérateur de quelques semaines puis de les faire germer à l’intérieur. Les problèmes de cette méthode sont la durée qu’il faut pour obtenir des pieds de quelques feuilles à partir d’un gland (compter environ 3 mois), et le nombre important de glands qu’il faut faire germer afin de passer l’hiver selon l’appétit de ses phasmes.

 

  • Mettre en diapause ses œufs : dernière solution, celle d’allonger le temps d’incubation de ses œufs afin de passer l’hiver sous cette forme et obtenir des éclosions une fois le printemps commencé. Je m’inspire ainsi de la LTD-méthode décrite initialement par Bruno Kneubuhler sur son site qui est à retrouver ici  J’ai donc utilisé un mini réfrigérateur qu’on trouve pour une cinquantaine d’euros sur Amazon, qui a l’avantage de ne pas trop refroidir et d’obtenir ainsi une température d’environ 8 à 10°C.  En effet, une température en dessous de 8°C va diminuer de façon assez importante le taux d’éclosion. Il suffit donc d’incuber ses œufs (si possible le plus fraîchement pondus) pendant une durée de 2 à 3 mois dans ce frigo, et de les sortir vers le mois de février. J’ai pu tester cette méthode avec des œufs de Loxopsis sp »Tawau » avec un succès relatif (taux d’éclosion assez bas, 20% environ), avec un succès moyen pour Dinophasma saginatum (taux d’éclosion environ 50%) et avec un bon succès chez Orthomeria kangi (taux d’éclosion > 75%)

J’ai décrit essentiellement dans cet article des solutions pour les espèces se nourrissant de chêne, mais le problème peut se poser aussi avec les orties pour les Orthomeria ou le fuschia et l’épilobes pour les Dinophasma par exemple. On peut alors dans ce cas soit utiliser la diapause des oeufs, soit essayer de mettre en pot les plantes nourricières et de leur faire passer l’hiver en intérieur.

Quoi qu’il en soit, le passage de l’hiver chez ces espèces reste souvent un moment critique, pour lequel la règle de l’anticipation est probablement primordiale !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s